WWW.TERALFT.ORG
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens

  Edito
  Evénementiel
  People
  Reportages
  Les Anciens
  Inscription
  Mon profil
  Annonces
  Carnets
 Forum des Anciens
 Forum Soirée Tera
  Photos de classes
  Autres photos
  Liens des Anciens
  Autres liens
  Bureau des stages
  Orientation
  Logement
  Bourse
  Adresses
  Témoignages

F O R M A T I O N
Orientation

Grande Ecole

Pour intégrer une grande école, il vous faudra la plupart du temps passer par une classe préparatoire littéraire, scientifique ou commerciale. Au bout de deux à trois ans, vous pourrez intégrer l'école dont vous aurez réussi le concours.
Attention : les années passées en classe préparatoire sont des années difficiles mais elles permettent de se familiariser avec un champ très vaste de connaissances et d'apprendre à travailler. En cas d'échec au concours, des équivalences vous permettront de poursuivre vos études en faculté.



Lettres-Sciences-Humaines - IEP : Institut d'Etudes Politiques
- ENS : Ecole Normale Supérieure
Commerce-Economie - Prépa HEC : il existe trois voies en fonction du BAC : voie scientifique (bac S), voie économique (bac ES), voie technologique (bac STT)
Sciences - Prépa Science : ces classes préparatoires sont accessibles aux bâcheliers S, STI, STL. Les voies possibles sont : mathématique, technoloqique, biologie, vétérinaire


Intégrer une prépa littéraire

Après quel bac ?
Vous serez évidemment mieux préparé avec un bac L. Mais de plus en plus de bâcheliers scientifiques sont acceptés, grâce au prestige de leur filière. La polyvalence des Bac ES convient parfaitement aux filières B/L (sciences économiques et sociales).

Comment s'inscrire ?
L'inscription en classes prépa se fait avant le bac, pendant l'année de Terminale (lien inscription). Les dossiers sont généralement distribués par votre professeur principal. Vous serez de toute façon tenus au courant des dates d'inscription. Vous pourrez alors exprimer trois voux d'inscription. Les critères d'admission : l'entrée en prépa se prépare bien avant la Terminale. Car on examinera avec soin vos bulletins de Première, parfois même de Seconde, assortis de commentaires des professeurs de Terminale, sur votre capacité à suivre le rythme et les cours de prépa. Autrement dit, non seulement les notes comptent, mais aussi l'impression que vous aurez laissée à vos profs : un bon élève qui donne l'impression d'être peu travailleur pourra se voir fermer des portes.

La pré-inscription
Vous pouvez demander l'avis de l'établissement que vous souhaitez intégrer sur vos chances d'admission. Cette procédure est surtout pratiquée par ceux qui visent les meilleures prépas de France, très sélectives. Le but de la pré-inscription est de se faire une idée de son niveau, pour ne pas viser trop haut ni trop bas. En aucun cas un avis positif de l'établissement ne l'oblige à vous admettre dans sa prépa.

L'admission définitive
Cous saurez avant les épreuves du bac si vous êtes admis ou non dans la prépa de votre choix. Bien sûr, cette admission est conditionnée à l'obtention du bac. Il se peut que vous soyez inscrit sur liste d'attente, car les classes prépa se vident en début d'année d'élèves reçus dans des écoles ouvertes aux Bac + 0 (comme Sciences-Po) ou tout simplement découragés. Dans ce cas, vous devrez peut-être attendre la rentrée pour connaître votre sort. Patience !

Conseil : au moment de l'inscription, le choix des trois établissements est stratégique. Votre dossier est en effet examiné par la commission d'admission du premier établissement. En cas de refus, il est envoyé dans le second établissement, où il se peut que la commission ait déjà eu lieu, ce qui ne veut pas dire que votre dossier ne sera pas examiné. Mais plus vous descendez dans vos choix, plus le temps passe, et plus vos chances d'admission s'amoindrissent. C'est pourquoi il vous faudra faire preuve d'un grand réalisme dans vos choix : inutile de vous inscrire dans un lycée hors de portée, si c'est au risque d'être refusé dans un lycée de votre niveau.

Les études se déroulent sur deux années (hypokhâgne et khâgne).

L'hypokhâgne : l'enseignement y reste assez généraliste (lettres et sciences humaines). Le travail est intensif. Il s'agit de donner à l'étudiant une solide base de culture générale et de méthodes pour l'année suivante. Le redoublement y est interdit. A l'issue de la première année, certains abandonneront d'eux-mêmes, les bons élèves passeront en deuxième année, les meilleurs pourront intégrer un lycée plus côté, les moins bons devront rejoindre les rangs de la fac, en première ou deuxième année, selon qu'ils aient obtenu ou non une équivalence, ce qui est très souvent possible.

La khâgne : à l'entrée en khâgne, vous devrez choisir une spécialisation parmi l'une des matières enseignées en première année : lettres modernes, lettres classiques, philosophie, histoire, langues. Attention : votre lycée n'est pas tenu de proposer toutes les spécialités. Dans ce cas-là, vous devrez postuler pour la khâgne d'un autre lycée, qui ne sera pas, lui, tenu de vous accepter. Souvent d'ailleurs les effectifs sont vite remplis et tout est une question de rapidité. Concernant l'enseignement, tout est tourné vers la préparation des concours. Vous aurez un programme dicté par les ENS et qu'il faudra suivre.

Conseil : beaucoup d'étudiants, satisfaits de leur hypokhâgne, sortent très déçus de leur khâgne. Non parce qu'ils n'ont pas intégré une Ecolé Normale Supérieure - peu y prétendent - mais parce que l'enseignement très généraliste de première année devient tout entier tourné vers les concours et très spécialisé en deuxième année. La culture générale est moins à l'honneur. Mieux vaut le savoir.




Vous voulez faire partie des 3,7 % d'étudiants français qui chaque année intègrent une école d'ingénieur ? Alors lisez ces quelques lignes...


Intégrer une prépa scientifique

Après quel bac ?
14% des titulaires d'un bac S s'orientent vers les classes préparatoires scientifiques. A noter cependant qu'il existe des classes préparatoires aux grandes écoles pour les "meilleurs" des bâcheliers STI et STL.

Comment s'inscrire ?
L'inscription en classes prépas se fait avant le bac, pendant l'année de Terminale. Les dossiers sont généralement distribués par votre professeur principal, sinon n'hésitez pas à faire une demande écrite au rectorat en janvier. Vous serez de toute façon tenus au courant des dates d'inscription et pourrez alors exprimer trois voux d'inscription.

Les critères d'admission
L'entrée en prépa se prépare bien avant la Terminale. Car on examinera avec soin vos bulletins de Première, parfois même de Seconde, assortis de commentaires des Professeurs de Terminale, sur votre capacité à suivre le rythme et les cours de prépa. Autrement dit, non seulement les notes comptent, mais aussi l'impression que vous aurez laissée à vos profs : un bon élève qui donne l'impression d'être peu travailleur pourra se voir fermer des portes.

La pré-inscription
Selon une tradition bien établie, vous pourrez demander l'avis de l'établissement que vous souhaitez intégrer sur vos chances d'admission. Cette procédure est surtout pratiquée par ceux qui visent les meilleures prépas de France, très sélectives. Le but de la pré-inscription est de se faire une idée de son niveau, pour ne pas viser trop haut ni trop bas. En aucun cas un avis positif de l'établissement ne l'oblige à vous admettre dans sa prépa.

L'admission définitive
Avant les épreuves du bac, vous saurez si vous êtes admis ou non dans la prépa de votre choix. Bien sûr, cette admission est conditionnée à l'obtention du bac. Il se peut que vous soyez inscrit sur liste d'attente, car les classes prépa se vident en début d'année d'élèves reçus dans des écoles ouvertes aux Bac+0 ou tout simplement découragés. Dans ce cas, vous devrez peut-être attendre la rentrée pour connaître votre sort. Patience !

Conseil : au moment de l'inscription, le choix des trois établissements est stratégique. Votre dossier est en effet examiné par la commission d'admission du premier établissement. En cas de refus, il est envoyé dans le second établissement, où il se peut que la commission ait déjà eu lieu, ce qui ne veut pas dire que votre dossier ne sera pas examiné. Mais plus vous descendez dans vos choix, plus le temps passe, et plus vos chances d'admission s'amoindrissent. C'est pourquoi il vous faudra faire preuve d'un grand réalisme dans vos choix : inutile de vous inscrire dans un lycée hors de portée, si c'est au risque d'être refusé dans un lycée de votre niveau. Dans tous les cas, prenez une inscription à l'université au cas où les demandes vous seraient refusées. Par ailleurs, cas rarissime mais qui arrive, si vous n'êtes accepté nulle part mais que vous obtenez d'excellentes notes au bac, n'hésitez pas à rappeler l'une ou l'autre des prépas à la rentrée pour profiter d'éventuels désistements !



 ® 2000 TERA
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens