WWW.TERALFT.ORG
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens

  Edito
  Evénementiel
  People
  Reportages
  Les Anciens
  Inscription
  Mon profil
  Annonces
  Carnets
 Forum des Anciens
 Forum Soirée Tera
  Photos de classes
  Autres photos
  Liens des Anciens
  Autres liens
  Bureau des stages
  Orientation
  Logement
  Bourse
  Adresses
  Témoignages

E N Q U Ê T E
Résultats du questionnaire


Depuis le 6 Avril 2002, 544 personnes, ayant accès à internet, ont répondu au questionnaire :

   Questions générales :
1 - Tu es :
hommes   253
femmes   290
 
2 - Tu es un ancien ou une ancienne du Lycée Français de Tananarive ?
      - 519 sur 544 personnes sont des Anciens de LFT
 
3 - De quelle promo es-tu ?
      - De la promo 1973 à la promo 2011
 
4 - Juste après le lycée, tu as :
études   485
année sabbatique   30
service national   14
travail   7
  1
année sociale volontaire allem   1
engagé armée de l'air   1
etudes par corres et travail   1
études et travail   1
recommencé le bac   1
stage dans une ecole primaire   1
venue m'installer ici   1
 
   Si tu as poursuivi tes études juste après le lycée,
5 - Dans quel pays ?
france   413
madagascar   56
canada   15
belgique   12
ile de la réunion   11
usa   9
angleterre   8
singapour   5
allemagne   3
afrique du sud   2
suisse   2
pologne   1
italie   1
hollande   1
france puis afrique du sud   1
Cameroun   1
Chine   1
cote d'ivoire   1
Afrique du Sud   1
Inde   1
 
6 - Tu as choisi :
université   165
universite   83
classe prépa   71
bts   52
dut   32
commerce   30
école de commerce   22
école d'ingénieur   20
école de gestion   14
école d\'ingénieur   7
ecole hoteliere   2
ist-t   1
cnam paris   1
ecole d'eje   1
inth   1
bts génie c   1
iset en tunisie   1
école de cinéma   1
institut   1
école d'architecture   1
bts muc   1
selective   1
ist   1
bts nrc   1
graduat en informatique   1
 
7 - Dans quelle filière ?
gestion / finance / comptabilité   107
commerce / marketing / communication   96
informatique / télécom / réseau   56
mathématique / électronique / physique / chimie   56
droit / assurance   32
langues / lettres / littérature   31
économie   23
médecine / santé   22
hôtellerie / restauration / tourisme   16
arts / cinéma   12
architecture   6
mécanique / robotique   5
pharmacie   5
sociologie   4
sciences humaines   3
sciences politiques   3
administration   2
agronomie   2
aménagement et urbanisme   2
biologie-environnement   2
btp   2
industrie   2
transport et logistique   2
administration économoque et sociale   1
administration sociale   1
aeronautique   1
assistance sociale   1
banque   1
biologie   1
construction btp gc   1
ecole d\'educateur de jeunes enfants   1
eea electrotechnique automatique   1
école d'eje & école normale (e-n)   1
genie civil   1
genie mecanique   1
géographie   1
histoire   1
histoire de l\'art et archéo   1
maths et informatique   1
mécanique   1
psycho   1
sciences cognitives   1
secrétariat   1
sports   1
tourisme   1
 
8 - Après le Bac, le nombre d'années d'études en tout ?
0   52
1   36
2   84
3   66
4   82
5   135
6   45
7 et plus   44
 
   Si tu travailles ou si tu as travaillé,
9 - Après les études, tu as trouvé du boulot facilement ?
1 mois maximum   124
3 mois maximum   70
6 mois maximum   38
1 an maximum   25
plus d'un an   33
 
10 - Statut professionnel de ton premier emploi :
non cadre   106
cadre   100
agent de maîtrise   38
profession libérale   26
dirigeant d'entreprise   10
dirigeant d\'entreprise   4
 
11 - Tu as commencé à travailler :
grande entreprise ou groupe   114
pme / pmi   103
propre compte   14
entrepreneur indépendant   11
cabinet d'avocats   4
service public   3
association   2
cabinet d\'avocats   2
education nationale   2
fonction publique   2
association reconnue d'utilité   1
cabinet comptable   1
cabinet de conseil   1
clinique   1
collectivité territoriale   1
ecole d'eje et education natio   1
enseigante   1
état   1
gouvernement   1
hopital   1
jardin d\'enfants   1
ministère de la défense   1
ong gb/us   1
pour l\'état   1
 
12 - Quels conseils donnerais-tu aux futurs bacheliers (ceux qui pensent s'être trompés de filière, ceux qui cherchent un stage, du boulot, ...) ?

Seule l'expérience professionnelle compte



Il ne faut pas avoir peur de changer d'orientation quand on pense s'être trompé de filière. Tant que l'on a moins de 26 ans on peut tout essayer, mais après 26 ans c'est plus difficile car on change de catégorie sociale, donc moins d'avantages et moins de facilités tant au niveau des services ques des aides financières.
Il faut garder courage et surtout avoir un carnet d'adresse bien rempli ne serait-ce que pour trouver un stage en entreprise ou un boulot.

Bon courage à tous.



Les trois trucs qu'il ne faut surtout pas oublier:
- il faut comprendre et ensuite apprendre.
- l'échec FAIT parti du succès.
- Chercher c'est déjà un boulot en soi.



beaucoupe de courage et de volonté



Se tromper de filière n'est pas dramatique, il est toujours temps de changer!



si les etudes ne sont pas ton truc ne force surtout pas. La filière professionnelle est une très bonne filière. Elle demande juste de la volonté et une souplesse que nous malgache avons à revendre. Bonne chance



No comments, aller de l'avant ds tt ce qu'on entreprend est l'un des facteurs de réussite, et faire valoir ses acquis en est un autre.
Compétence rime avec efficacité, donc organisation, créativité, souplesse d'esprit..
Et aussi bp de chance..
Maîtriser 1 ou 2 langues étrangères...entre autres



Que la vie nous réserve des surprises. Et que tout n'est jamais une fin. Donc il faut toujours avancer




Dieu est le meilleur des conseillers et l'Allemagne est pas si mal que ca pour les études (cours à la carte), les stages (bien remunérés) et de très bonnes conditions de travail.



prendre son temps si c'est possible
je me suis trompé de filiere (medecine) pour
prendre mon pied dans l'informatique et les reseaux (internet).
Pour la recherche d'un 1er boulot, essayer de faire un stage en entreprise tout en ciblant. Plus
facile de trouver de l'interieur que CV + lettre de motivation etc...
Le plus important, Have fun first !!!!!



pour ceux qui se trompent de filière et qui se sont mis sur le marché du travail sans diplômes, il n'est jamais trop tard pour reprendre un cursus universitaire ou autre (voir les formations des CCI, de la chambre des métiers, le CNED et autres possibilités)



confronter ses choix avec des anciens... au moins ca permet d'eviter les bourdes grossieres ! en effet personne n'a la science infuse



UN CHOIX DE FILIERE REPOND TOUJOURS A TA PERSONALITE ET SI TU PENSES T'ETRE TROMPE, DIS TOI QUE LES ETUDES TE SERVIRONT A TE CREUSER LA VOIE POUR CE QUE TE SOUHAITES VRAIMENT.LA PREUVE, J4AI FAIT DES ETUDES EN COMMERCE TOURISME Et LANGUES, JE SUIS MAINTENANT DANS LE DOMAINE INFORMATIQUE
COTE RECHERCHE D'EMPLOI: JE CONSEILLE FORTEMENT LA CANDIDATURE SPONTANEE DANS LES SOCIETES QUI TE PLAISENT



restez passionnés



Ce n'est pas une aberration d'exercer un métier qui n'a pas grand chose à voir avec sa formation. Le but ultime de chacun je pense est de gagner des sous en faisant quelque chose QUI LUI PLAIT. Ceux qui se rendent compte trop tard qu'ils se sont trompés de filière ne doivent pas désespérer. Bon nombre d'entreprises et de groupes cherchent en premier lieu des personnes motivées, quelque soit sa formation, quitte à ce qu'ils les forment à leur métier pendant quelques mois. Ceci étant, c'est quand même mieux d'avoir quelques vagues notions sur l'activité demandée, avant de se jeter à l'eau. Pour les stages, il faut se méfier comme de la peste de ces stages qui n'apportent rien à l'étudiant, et pas grand chose à l'entreprise. Bien se renseigner de la nature de la mission avant d'accepter. Et surtout, pour éviter de récolter les miettes (c'est-à-dire le peu de stages disponibles qui restent), s'y prendre longtemps à l'avance. Conseil banal peut-être, mais on ne le répète jamais assez. Beaucoup encore aujourd'hui tombent dans ce piège.



Rien de spé, à part que vous mettez de coté dans votre sondage tout ce qui est filière scientifique (autre que l'info) alors que ce sont des créneaux porteurs. (il faut savoir qu'il n'y a pas que l'info, le conseil et l'audit dans lavie!!!)



Pour ceux qui vont passer le bac, qu'ils mettent toutes leurs chances de leurs cotés et qu'il faut bien s'accrocher car le bac c'est rien. Le plus dur c'est la suite.



Pour ceux qui vont passer le bac, qu'ils mettent toutes leurs chances de leurs cotés et qu'il faut bien s'accrocher car le bac c'est rien. Le plus dur c'est la suite.



ne pas pedre espoir...



Ne pas renier ce qui a été fait et surtout c'est dire que c'est une expérience non négligeable. S tourner vers des domaines qui attirent l'intérêt et non ceux où il y a de l'intérêt à savoir l'argent. Il n'y a pas que cela dans ce^fouttu monde.



direct et but!
1- pour la filière universitaire déjà en janvier on peut se réorienter (mais vieux mieux choisir la bonne cette fois-ci)

2- une orientation est possible en circuit universitaire(autre filière); en bts ou iut sinon certaines écoles reconsidère une sélection à voir sur place!

3-pour les stages, USEZ des relations c'est le mieux et prenez-vous y le + tot possible cela, pour avoir + de choix et et de chance d'etre "caser".

4-si c'est une filière en hôtelleri,et/ou en commerce international, je suis à votre disposition

le tout c'est PRENEZ TOUTES VOS DISPOSITIONS et ABUSEZ DES RELATIONS!!!!!!!



de reussir leur bacc, de voir vite une autre filière avant qu il ne soit trop tard, et bonne chance pour la recherche du boulot et du fameux stage



Certains savent tout de suite ce qu'ils veulent, tant mieux, moi j'ai quand même hésité, depuis la seconde j'ai toujours changé d'avis, ce qu'il faut c'est avoir un objectif professionnel après les études et les stages, et on peut ne pas aimer la filière qu'on a choisi, l'essentiel c'est de se sentir bien au moins dans une matière, c'est celle là qu'il faudra favoriser.



ouvrez vos horizons autant que possible



Etre motivé



carpe diem



bien se renseigner sur les formations et leurs debouches; ne pas desesperer si erreur de filiere chercher son bonheur est important
JL



accrochez-vous!



pour les recherches de stages, harcelez les recruteurs!!!!!!



si vous etes vraiment desesperes pensez a vos relations



reffléchir 3 fois avant de prendre une décision



essayez de trouver votre voie et bon courage.



qu'ils font ce qu'ils veulent faire avant tout et avec bcp de sérieux



mon conseil : faut bosser pour arriver à qq chose et ne pas choisir la fac, c vraiment trop nul...



de ne pas attendre et aataquer directement les etudesn il ne faut pas perdre du temps!



courage, et bonne chance! le chômedu n'est ps loin!!



bosser dur et amusez vous quand meme lol



Il n'existe pas de standard, pas de modèle tout fait. Il appartient à chacun de trouver sa voie avec l'aide de Dieu. Néanmoins, sachez reconnaître vos erreurs et tâchez de les rectifier pour faciliter vos études, recherche de stage,etc.



recommencer dans une autre filère qui leur convient mieux. Un an de perdu c'est pas grand chose!



Se tromper de filière n'est pas dramatique, au contraire, mieux vaut faire ce que l'on aime réellement, l'intéret n'est que plus vif et donc les résultats vont suivre. Quant aux stages, n'hésitez pas à en faire, c'est important pour vos expériences professionnelles et ca forge votre caractère!!



tant que les études nous acceptent, autant continuer ! je n'ai pas cette opportunité même si mon travail actuel me plaît énormément. J'ai tout appris sur le tas et c'est une bonne école aussi !!!



Pensez a ce qui vous interesse dans le choix de votre filiere, pas a ce qui peut rapporter de l'argent ou faciliter la recherche d'emploi. Pensez que, peu importe le travail/etudes que vous choisissez, ca prendra la plus grande partie de votre vie, de vos journees...alors autant que ca vous plaise!



Vous prenez pas la tête...



ne pas s'enfermer dans sa filière de Bac. Car on n'arrête pas de se découvrir des qualités après le lycée. Cad que si tu as faits un Bac L, tu pourrai bien te retrouver en informatique.



Les voyages forment la jeunesse. (bcp + qu'on ne le croie)



Prière et motivation.

C'est la dernière ligne droite. Il faut s'accrocher jusqu'à la ligne d'arrivée (peut importe quand);



"Quand on veut, on peut"



la persévérance



ne jamais se décourager !!!



Aller au plus loin que l'on puisse dans les études. Un diplôme, quelqu'il soit, est toujours mieux que rien! Et donne toujours une reconnaissance, une existence!



bah de dealer de la dope, plus pratique, plus rapide et moins prise de tete



- Les années d'études sont les meilleures qui soient. Profitez-en bien!



ceux qui se sont trompés de filière ont encore le choix de se diriger vers ce qu'ils aiment vraiment, alors, n'hésitez pas et foncez!!!!
Quand à ceux qui recherchent actuellement un stage , ils devraient regarder parmi leurs connaissances pour acquérir dans un premier temps de l'expérience.Enfin pour les jeunes actifs en quête de travail , je leur souhaite bonne courage car cela peut prendre un certain temps sans oublier que l'expérience à nos ages est essentiel.Aussi faut il privilégier celle ci avant toue autre considération (rémunération...)



ne pas se laisser influencer par qui que se soit pour choisir une filiere , ecouter les conseils mais le choix final doit etre pris par toi ,tu doit aller vers ce qui te plait le plus ,meme si la à la sortie il y a peu de chance de trouver un boulot.
Le principal objectif c'est d'apprendre dabord.
Si tu es bon dans ton domaine tu trouveras toujours des solutions!



Vivez passionnément !!! Ne vous formalisez pas pour un changement d'orientation. J'ai fait commerce international (5 ans d'études en tout). Mais mon vrai travail c'est écrire... je m'y mets là après 7 ans de vie active et ça porte ses fruits. Le seul dommage est que je n'aie pas commencé plus tôt mais après tout... qu'est ce que ça fait ??



ne jamais penser qu un (mauvais) choix vous conditionne pour le reste de la vie, on peut toujours changer de filiere, redemarrer, reflechir etc etc



envoyer un maximum de demandes pour la filiere que vous rechercher et pour bordeaux que ce soit université ou ecole faites des lettres recommandés car ils ont tendances à perdre beaucoup de courrier ici...



La filière choisit, littéraire, scientifique, éco... ne veut presque rien dire en soi. Après mon bac etmon bts j'ai passé une maitrise de gestion comptabilité en hôtellerie et malgrès quelque lacune je m'en suis sortie au la main. Soyez sur des choix post bac que vous faites, posez vous les bonnes questions, et donnez vous les moyens de vos exigences futurs (salaires, statut,....)Rien ne sert de se dire que parceque vous avez passé un bac L, il faut faire langue ou lettre, ou un bac es, qu'il faut faire science po ou HEC, choisissez le métier qui vous " colle à la peau" et ne restez jamais sur vos acquis
Beaucoup de courage



il n'est jamais trop tard pour changer de voie! et perserverez dans la recherche de vos emplois et stages!



un seul mot d'ordre persévérance



le succes de la vie professionnelle c'est d'accepter l'apprentissage jusqu'au dernier jour. A la sortie de l'ecole, c'est la que l'on commence vraiment a apprendre.



il faut toujours croire en soi



Les etudes finissent toujours par payer! Donc ne pas decourager!



Pour les futurs bacheleirs qui n'ont pas encore trouvé leurs voies, je leur conseillerai de commencer par des formations généralistes et de multiplier autant que possible les stages. Le but est de savoir quel domaine vous intéresse plus qu'un autre ou au contraire, quel domaine, une fois travaillé dedans, ne vous intéresse pas du tout.
De plus, si vous voulez faire des Dess ou des Dea, regardez bien quelle foramtion est faite dans chaque université pour l'intégrer dès la 2e année. Il faut savoir que les places en 3e cycle universitaire sont très difficiles à obtenir et que les universités privilégient les étudiants qui proviennent de chez eux. Donc même si vous ne savez pas encore pour quelle filière vous êtes faite, commencez à vous documenter dès maintenant pour choisir la bonne université car la concurrence est rude!!!
Un conseil pour les recherches de stage: faites vraiment attention à la rédaction de votre CV et à sa mise en forme. Et puis on a rien sans rien, donc tentez toujours votre chance et n'oubliez jamais de relancer! ça montre que vous voulez vraiment travaillé et que vous êtes réellement motivé!



L'evaluation de vos compétences à faire valoir sur le marché du travail est très important. Effectuer le maximum de stage afin de déterminer le type de poste qui vous convient.



faites gaffe a la prépa !!!
c genial ms assurez vs d'etre forts moralement
et qd vs arrivez ds un endroit ne cherchez pas forcement tte la communauté malgache... il faut s'ouvrir aux autres aussi c pas mal



Ne pas perdre en chemin son idéal. Rester ouvert à tout le monde et toutes les nouveauté et faire le tri.
Puis , FONCER.



de surfer sur la vie......



pour éviter les erreurs de navigation dans la vie professionnelle, il vaut mieux savoir où on veut aller avant de trouver le chemin qui y mène et si c'est trop difficile, essayer au moins de savoir où on ne veut pas aller, c'est déjà un bon début!!ce ne sont pas tant les études qu'on fait qui importent, c'est surtout ce qu'on en fait après! en espérant que ca éclairera quelqu'un!!



osez rentrer au pays ! on a besoin de vous ici pour changer les choses. Mada est un pays d'opportunités pour les audacieux ! Ce n'est pas ce qu'il y a de plus confortable mais l'avenir est devant nous alors que les pays développés sont sur le declin...



Se tromper de filiere n'est pas grave. Je fais quelque chose qui n'a rien a voir avec mes etudes. Il faut rester ouvert aux opportunites qui s'offrent a vous et savoir les saisir.
Si c'etait a refaire, je prendrais une annee sabbatique avant de me lancer dans des etudes incertaines...



Je suis partie en France surtout pour faire mes études (classes préparatoires). A ce sujet j'aimerai spécialemnet conseiller ceux qui sont intéressés par cette filière de faire très attention: en effet beaucoup ont dû abandonner la prépa en pleine année car le niveau est très élevé, il faut donc s'y préparer d'avance. Moi je conseille les futurs bacheliers de continuer d'abord leurs études (bac +3 ou +5 pour que le diplôme soit reconnu)notamment s'ils peuvent les faire en France . En effet le système en France est très méritocratique alors si vous voulez obtenir des bons postes plus tard vous savez ce qui vous reste à faire ...



il n'est jamais trop tard...si l'on veut on peut.



Je conseille à TOUS de faire un BTS ou une formation spécifique, on y apprend plus que si on est à la fac! et il existe plusieurs BTS : impossible de pas trouver ce que vous recherchez!
Bon courage à vous!



Personnellement je suis alle a l universite apres le bac parce que je pensais que c ete ce qui me convenait.... Malheuresement ca n'a pas ete le cas donc je me suis mis a chercher du travail.... j ai trouver un stage a l etranger..... qui s est avere etre se que j aimais faire etre cuisinier.... ceci dit apres 1 an de cuisine j retourne dans le cursus scolaire pour faire un bts...




meme si tu te trompes de filieres ce sont des annees d experiences acquises et non perdues.j ai fait plusieurs annees d universite avant de me rendre compte qu il me fallait un bts donc pas de panique et courage..



ne pas avoir peur de faire ce qu on aime sous pretexte le secteur est bouche, ne pas penser qu on a perdu du temps sous pretexte qu on a galere ou echoue, mais plutot savoir que la maturite qui a manque au debut est maintenant trouvee pour de bon



Dans tous les cas, discuter avec des proches parents, des conseillers d'orientation, des enseignants, des anciens élèves... bref, discuter avec tous ceux qui de près ou de loin ont eu à poursuivre des études après le lycée. Ainsi se constituer un panel large des voies de poursuite d'études possibles, des formations existantes. Avec la réforme LMD du système français (et européen) de l'enseignement supérieur, les "réorientations" se présentent moins "douloureuses". Pour celles et ceux qui poursuivent, la route est VRAIMENT "longue" et laborieuse : elle en vaut le coup!



Accrochez vous les gars!!



Peux mieux faire



Perseverez, osez et surtout ne pas hesitez a changer de filiere!



1. Demandez vous ce que vous revez vraiment de faire dans votre vie - d'un point de vue personnel et d'un point de vue professionnel. Faites une liste avec au moins 3 options et au plus 5.
2. Evaluez les efforts à fournir, les démarches à mener, les sacrifices à consentir pour réaliser chacun de ces reves.
3. Choisissez l'option qui vous fait le plus "triper" et lancez vous sans avoir peur des consequences.



renseignez vous car on manque sérieusement d'infos au lft!ya vraiment beaucoup d'autres filières à part l'eco gestion,maths spé,mass,langue,lettre moderne-classique,AES,MIASS...Les filières artistiques (cinéma,artisanat,arts plastiques...)ne sont jamais mentionnées alors qu'elles sont très intéressantes. De même pour la médiation culturel(mal présentée),langue francaise et techniques informatiques..
Vous pouvez également aller à l'étranger,très interessant, surtt au niveau du diplôme!
n'hésitez pas à consulter les sites d'informations sur internet,demandez les adresse au lft,si ils ne les ont pas, c vraiment qu'ils sont naz! bon courag à tous!!signé 3 ptites étudiantes de Paname!



il faut commencer par les petits poste pour avoir de l'expérience et surtout pouvoir étoffer son cv. se faire un carnet de contact et après 2 ou 3 ans max, chercher d'autres postes, répondant plus à son profil!



- Choix de la filière :
A la sortie du bahut, rares sont ceux qui savent parfaitement la profession qu'ils souhaitent embrasser, et ceci pour plusieurs raisons (parce qu'on ne s'est jamais clairement posé la question, manque de conseils d'orientation adaptés, hésitation entre plusieurs filières, etc.). Par conséquent, il ne faut pas dramatiser sur une éventuelle mauvaise orientation. Il vaut mieux tâtonner au départ pour s'assurer de sa future orientation que de foncer la tête dans le guidon dans une filière avec au bout des débouchés qui ne vous conviennent pas. Au bout du premier trimestre au maximum, vous vous rendrez de toute façon compte si vous êtes à l'aise dans votre filière ou pas. Si vous vous sentez véritablement à côté de la plaque, renseignez-vous assez rapidement car certaines filières offrent encore la possibilité de se réorienter sur autre chose dans un délai de x mois.
Quoi qu'il en soit, renseignez-vous assez précisément sur tous les débouchés possibles de la filière que vous avez choisie. A moins d'être parfaitement sûr du métier que vous comptez faire, ménagez-vous une certaine "marge de manoeuvre" en évitant les filières trop restrictives.

- Stages :
Quelle que soit votre filière, ne négligez pas cet aspect de votre cursus. Il est important d'étoffer assez tôt votre CV. C'est ce qui fera la différence par rapport à vos camarades de promotion lors de la recherche de votre premier emploi.
Le premier stage ne sera généralement pas exceptionnel (en terme de qualité, d'intérêt du sujet de stage) mais vous apprendrez déjà beaucoup du monde professionnel (organisation hiérarchique et fonctionnelle, relations, travail de groupe, rythme du travail, etc.). N'hésitez pas à multiplier les petits jobs (surtout pendant les vacances) sans nuire pour autant à vos études. Utilisez autant que possible vos relations (parents, copains, voisins, association des anciens, etc.) pour dénicher des stages intéressants. Evitez de rester d'une année sur l'autre dans la même société pour effectuer votre stage (sauf si vous comptez vous y faire embaucher).

- Boulot :
Si vous avez déjà eu l'occasion de chercher des stages auparavant, vous serez mieux armés pour la recherche de votre premier boulot (rédaction du CV, rédaction de la lettre de motivation, entretien d'embauche, etc.).
Ciblez votre recherche. Ne balancez pas des lettres/e-mails "vides", stéréotypés à toutes les entreprises. Renseignez-vous un peu auparavant sur l'entreprise pour laquelle vous postulez (Internet est formidable pour cela !) afin de personnaliser au mieux la lettre/e-mail que vous envoyez. Vous aurez ainsi plus de chance d'attirer l'attention du recruteur.
Utilisez toutes les voies possibles bien entendu : candidature spontanée, relations, mise à profit des stages effectués (il faut garder le contact avec celui/celle qui vous a encadré et son entourage).
Ne ciblez pas uniquement les grandes entreprises et les grands groupes. Il faut savoir que ce sont les PME / PMI qui sont les premiers pourvoyeurs d'emplois.
La rédaction d'une lettre de motivation, l'entretien d'embauche sont des exercices à part entière. On nous a peu ou pas du tout préparés à ça. Par conséquent, pour ne pas vous planter, je vous conseille de ne pas postuler en premier pour le poste et l'entreprise "de vos rêves". Exercez-vous d'abord avec des "seconds couteaux".

Oh la! je crois que j'ai écrit un roman. Je vais m'arrêter là.
Si tu m'as lu jusqu'à la fin, je t'en remercie ! Ce sont les conseils d'un "vieux" qui te veut du bien. Fais-en ce que tu veux, prend ce que tu juges être bon pour toi.
En espérant que ces conseils t'auront donné quelques idées, je te souhaite bon courage et beaucoup de réussite dans tes études et ta future vie professionnelle.
Njaka.



de la perseverance



la vie nous reserve parfois des surprises, bonnes ou mauvaises, il faut s'adapter



Retour à tout prix vers l'Université. Le concept d'Ecoles, à la française, est en perte de vitesse, et surtout ne trouvera plus sa place dans le cadre de l'harmonisation européenne des diplômes (bien sûr, ne sont pas concernées les 3 grandes parisiennes + Sciences Po chez les Ecoles de commerce, et X-Centrale-Ponts-Sup Télécom-Mines-Enstat chez les Ecoles d'ingénieurs). De très loin, il vaut mieux avoir fait une vraie université (même si c'est une université moyenne) avec un vrai diplôme, qu'une école de commerce moyenne et un diplôme perpétuellement pompant qui n'impressionne que le jeune diplômé lui-seul.



peut importe le chemin il faut avoir un objectif solide et se donner les moyens de l atteindre



je ne suis pas du tout d'accord avec le message posté plus haut sur le retour à l'université. j'ai fait la fac et une école de commerce. les diplômes d'école trouvent leur équivalence au niveau européen et américain, voire sud américain. l'université n'offre certainement pas les même moyens et opportunités que les grandes écoles. j'ai fait les trois dernières années d'école dans trois pays différents et pas en europe. j'ai des expériences professionnelles dans ces trois pays et des stages, des diplômes reconnus de ces pays, ainsi qu'un bachelor et un master. je doute que les écoles soient en perte de vitesse ou de reconnaissance. ce que j'ai appris à l'école est bien plus concret et applicable que ce qu'ont appris mes collègues restés à la fac. forcément le seul hic pour avoir accès à ces moyens reste le prix de la scolarité, mais c'est un investissement.



ne pas hésiter a faire marche arrière si on se rend compte qu'on s'est trompé de voie .il ny a rien de pire que de faire quelque chose qu' on n'aime pas ; il vaut mieux perdre du temps ...



il n'existe pas de choix absolu.



Qu'ils soit patient et que ce n'est pas une année qui doit les faire devier de ce qu'ils ont voulu faire, même s'ils se sont tromper de filières, il n'y a pas de honte à cela, ils doivent swe prendre en main




Bon courage à ceux qui vont passer le BAC, et puis surtout faîtes en fonction de votre personnalité pour les études supérieures (par exemple que ceux qui ne se sentent pas autonomes ou qui ont du mal à se lever le matin, n'allez pas à la fac !!!)
Pour ceux qui recherchent un job ou un stage, il faut persévérer et aussi penser à utiliser son réseau de connaissances (amis, famille) pour faire ses premiers pas.



Je leur conseillerais vivement de trouver un boulot par n'importe quel moyen, avec un peu de courage, surtout à ceux qui sont de nationalité française. Par contre les étrangers (hors nationalité française), malgré quelques problèmes dans certains cas, arrivent aussi à trouver du boulot. C'est le meilleur moyen pour être indépendant et éviter d'embêter les pauvres parents pour qu'ils envoient de l'argent de Mada. a++



faites pas comme moi !!



pour trouver un bon job, une chose fondamentale est la communication. Mais attention!!! Differenciez la communication de l'expression. On peut très bien savoir s'exprimer mais ne pas savoir communiquer. "Ne parle pas sur moi, mais parle-moi de toi". Mais dites-vous que tout ça ce n'est pas grave... "Il faut mettre les gros cailloux en premier dans le sceau pour pouvoir tout faire rentrer, quels sont les votres?" Le plus important c'est de trouver la Sagesse. Non pas la sagesse que recherche le philosophe ("La raison est-elle le seul chemin de la vérité? La raison mène-t-elle toujours à la vérité?), mais plutôt celle que Dieu nous propose... Celle qui est accessible à tous, celle qui nous procure la véritable science.
Si vous comprenez ce message, alors fiez-vous-y et vous n'aurez plus à demander conseil à quelqu'autre individu que ce soit, car il a dit, "Je suis le chemin, la vérité et la vie".
Jesus loves you



un changement de filière n'est pas trop tard.amuses toi!!et travail , mais surtout ne jamais se prendre la tete, il n'y a pas de problemes, il n'y a que des solutions!!!!et dors.....c'est important!!!



rentrer au pays est une option pour chercher du boulot....



le choix au départ est très difficile,les hésitations sont nombreuses.ms dès que le choix est fait,et que la motivation est la:tout se passe à merveille.bon courage.et si vrt vs vs rendez compte que vs avez fait le mauvais choix,vs pouvez tjs y remédier.



Etant élève du lycée,j'ai remarqué que nous n'étions pas suffisamment informer sur les éventuels poursuites d'études après le bac.Ce que je vous conseille afin d'avoir plus de renseignements,c'est de vous aider d' internet,ou de livres(aprés bac..).voilà voilà. bisous et bonne chance !



Beaucoup de courage et de persévérance.
Ne jamais désespérer,même quand les temps sont durs.
Ne jamais croire que "tout est arrivé",même après de brillantes études.
Ne jamais compter que sur soi, et jamais sur les autres,(même Papa et Maman !) pour trouver un boulot.
Ne jamais se départir de son optimisme,en toutes circonstances.
Croire en son étoile, à condition de ne jamais renoncer.
Travailler dur pendant quelques temps,mais ne jamais renoncer aux bonheurs de la vie.
Ne devoir sa réussite qu'à soi-même




Ne jamais désespérer,même quand les temps sont durs.
Ne jamais croire que "tout est arrivé",même après de brillantes études
Ne compter que sur soi-même,et jamais sur les autres (même Papa et Maman !), pour trouver un emploi
Toujours croire en son étoile, même au plus fort de l'adversité
Travailler dur sans jamais renoncer aux plaisirs de la vie et aux joies de l'esprit
Ne devoir sa réussite qu'à soi-même

Sperare,sperare,sempre sperare (Gabriele D'ANNUNZIO)°



Ne jamais désespérer,même quand les temps sont durs.
Ne jamais croire que "tout est arrivé",même après de brillantes études
Ne compter que sur soi-même,et jamais sur les autres (même Papa et Maman !), pour trouver un emploi
Toujours croire en son étoile, même au plus fort de l'adversité
Travailler dur sans jamais renoncer aux plaisirs de la vie et aux joies de l'esprit
Ne devoir sa réussite qu'à soi-même

Sperare,sperare,sempre sperare (Gabriele D'ANNUNZIO)°



d'après mon expérience,il est très important d'être bien orienté.En général,à 18 ans,on ne sait pas trop ce que l'on va faire + tard.Il faut multiplier les salons d'étudiants pour de meilleures infos



ECOUTER LES CONSEILS DE VOS ANCIENS
c sûr que eux ce n'est pas vous, mais ils ont de l'experience qui vous manque



si tu as la possibilité d'aller ds une gde ecole ou une ecole de renommée, vas-y, n'hesite pas, postule... c sur ke ce n'est pas ça ki te fera trouver un job, mais c juste un investissement a long terme.. c une sorte de vitrine
surtout fo pa se leurrer, tu pourras t'en servir lors de l'embauche, mais ça ne servira a rien... par contre, lorsque tu auras + d'experience, ça pourra servir pour progresser (au niveau de ton poste), et lorsque Ravalomanana aura besoin d'un nouveau vice-president, on lui dira ce gars là a fait X, et alors il répondra, appelle-le, je veux ce gars-là



Ne pas hésiter à se renseigner au sein des bureaux d'orientation.
Ne pas hésiter à candidater pour une école par exemple car quelque fois, on pense ne pas etre à la hauteur alors que ce n'est pas le cas, au contraire.
Aussi pour la recherche d'emploi, demander conseil à des personnes travaillant déjà, au sujet du CV, des entretiens d'embauche.



mamboly vary



Never Never Never Give up (Winston Churchill)



bosser pdt ses études, mm avec de petits jobs au début.....permet de creuser son trou ds des grosses boîtes et grimper rapidement les échelons !



Ben ne pas travailler, j'ai jamais rien foutu et j'ai eu la mention AB. Car rien foutre ça fout la pression et tu travails à l'arraché :p



Il n'y a pas de miracle:apres l'effort le reconfort...



Pour ceux qui cherchent un stage, ou du boulot il faut être avant tout motiver, et être surtout autonome.



aux futurs et nouveaux bacheliers,
1°)si vous comptez étudier juste aprés le bac : il faut perseverer dans cette direction , si au bout d'un certain temps, vous vous rendez compte que vous vous etes trompez de filière alors il faut changer le plus tot possible mais ne pas se décider alors que vous êtes à 2 doigts d'obtenir le diplôme!
si vous obtenez votre diplôme: félicitations!dans ce cas, si vous voulez découvrir une autre filière , pas de pb
mais attention à ne pas rester "d'éternels étudiants"!!
2°)lorsqu'enfin vous aurez votre diplôme en main, il ne faut pas tarder à chercher du travail!car les places en entreprise ne sont pas évidentes à décrocher (concurrence,âge etc),les premiers à demander seront les premiers servis!
si vous vous dites : "j'ai trop trimer pour obtenir ce diplôme alors je vais me prendre une ou deux petites années sabbatiques"...NON!c'est une perte de temps!c'est quand vous aurez 70 balais que vous aurez le droit de dire :" je mérite un peu de repos" pas quand vous venez d'avoir à peine 20 ans et que c'est le moment de foncer, les entreprises donnent souvent une chance à tous ceux qui sont ambitieux.
je vous souhaite beaucoup de courage à tous. et une vie estudiantine et professionnelle bien remplie!;-)




Bien se renseigner sur toutes les filières existantes bien avant le bac car il est vrai qu'on est pas tujours bien renseigné au lycée



garder sa confiance en soi quels que soient les obstacles



Je leur conseillerais de suivre une double formation (c'est à dire 2 formations complémentaires).



Bien s'informer et recouper les informations avant tout !



Je pense que pour poursuivre ses études il faut avant tout faire des projets, trouver sa voie et après le bac c'est pas évident! C'est pour cela que j'ai préféré passer une année sabatique avant de poursuivre, et meme je n'ai vraiment su ce que je voulais vraiment qu'après ma licence. Meme si les réorientations sont possibles il vaut mieux bien réfléchir avant de s'engager ds une filière.



Reussir le BAC est le plus important!!!!! Une fois la meilleure mention est obtenue, vous serez accepte n'importe ou tres facilement!!!! Franchement dire, le BAC est la cle vers le succes... (Je vous le dis de ma propre experience)... Good Luck!



1°) IL FAUT S'ACCROCHER ENCORE ET ENCORE. La persévérence paie trés bien à ceux qui s'en nourrissent. Si l'un(e) d'entre vous s'est trompé(e) d'orientation, (ce qui arrive trés souvent compte tenu des informations qq peu déformées que nous recevons à + de 10 000 km de la France !!!), n'hésitez pas à vous donner les moyens de changer de cap le plus tôt possible. Plus on est jeune et plus le changment d'orientation est aisée. Le mot d'ordre reste le même : PERSEVERANCE.

2°) Ne pensez pas que le mot "stage" est un mot fantaisiste dénué de tout sens. S'il est obligatoire, prenez le au sérieux. S'il ne l' est pas, débrouillez vous pour en faire. Dans tous les cas, il faut ABSOLUMENT le considérer dès le départ comme une expérience professionnelle dans la branche qui vous intéresse. Autrement dit,il faut bien choisir vos lieux de stage et sa définition. Le stage sera LE moyen par lequel vous allez vendre votre 1e expérience professionnelle.

3°) Certains d'entre vous ne savent pas comment la vie en France va être. Avec plus de 10 ans de recul, je dirai simplement : préparez bien votre voyage et votre arrivée en France. Ce n'est pas facile de quitter ses parents et un environnement maitrisé. Alors n'hésitez pas à contacter des anciens qui peuvent éventuellement vous donner des tuyaux de tout genre, ce qui vous permettra d' éviter bien des surprises...



Ne jamais baisser les bras !!!



Faites vos études si les moyens le permettent.
Bon courage



Ils faut juste tafer!! c tout, ya pas d'autre secret!!



pas de conseils
a chacun sa merde!!!!!!!




pas de conseils
a chacun sa merde!!!!!!!




n'hésitez pas à changer de voie si vous ne "sentez" pas votre orientation première.



il faut vraiment etre actif le plus tot possible et se renseigner, on a tout sur le net pour s'informer, faut il encore le faire, ayez le courage, la volonté, ça paiera de soi meme pour plus tard!



Il faut regarder où il y a des besoins pour des débouchés mais c'est de plus en plus difficile de trouver quelque chose si on n'a pas minimum un bac + 3 et surtout du professionnel car les chefs d'entreprise recherchent l'efficacité et l'expérience dès le début.



tout le monde conseil l'europe. mais non, je ne suis pas d'accord! venez en AFRIQUE DU SUD, dans l'univers du buisness et du traffic de haut niveau.
j'en profite pour passer un pti coucou à ma maman à tana. bizou de DURBAN



1- Savoir ce que l'on veut faire, et SURTOUT ce que l'on AIME FAIRE : définir ses objectifs dès la classe de 2nd (même si c'est difficile à cet âge)
2- A partir de ce constat, préparer minutieusement son parcours.
3- Si on ne se plaît pas dans les études qu'on fait, changer de filières (mais il faut se décider très vite)

Contrairement à ce que l'on veut faire croire, il n'y a pas de voie royale : toutes les voies sont royales dès l'instant où on s'éclate, parce que lorsqu'on s'éclate, on est obligé de réussir.



Ne jamais croire que l'on sait tout. La décison se prend seul et s'assume seul mais pas la réflexion. toujours se comparer avec des gens brillants et moins brillants pour choisir sa voie.

sinon surtout en fac, penser que l'on travaille d'abord pour soi et non pas pour les exams papa ou maman Si vous avez la chance de faire des études, prenez cela comme une richesse et engrangez les connaissances, méthodes et outils (c'est par pour rien que les vazahas sont plus riches...). Cela servira toujoura au moins à avoir un esprit d'analyse et de débrouillardise (util en cas de coup dur plus tard)




fonce!!on s'en fout du reste!!



Ne redoublez pas car perdre 1 ans de sa vie c'est beaucoup, trop même bon courage à tous...



Vous n'êtes pas à une année près...No stress, pas de compétition inutile, confiance en soi et perséverance même si le poste révé n'est pas là tt de suite, il faut souvent plusieurs années...pdt lesquelles il faut penser à être heureux de ce que vous faîtes.



Le plus important, c'est de SAVOIR ce que l'on veut FAIRE, avant de chercher à étudier le marché du travail, ie CONNAÎTRE les secteurs où il y a des débouchés. J'ai commis cette erreur et je le regrette car je réalise un peu tardivement que ce que j'ai étudié ne correspond pas du tout à mes aspirations...



passer des concours, des fois la chance vous sourit



je sais pas
c'est dur la vie... mais il faut bosser à fond



Même après BAC+5 Ingéniereurs et 10 ans de vie professionelle, on se sait pas précisément vers où on veut aller.
Ne pas s'inquiéter, savoir être à l'écoute des autres et de soi même.



Soyez persévérant



Bosser



passe ton bac d'abord et renseigne-toi sur le plus large éventail de métiers possibles avant de t'engager dans une filiere.



N'hésitez pas à faire des stages, c'est très important pour trouver sa voie. Ne misez pas trop sur les grandes écoles, il y à des moyens plus efficaces, plus rapides et moins contraignants pour travailler après



il faut faire quelque chose qu'on aime mais aussi qui correspond aussi à nos capacités
bien se renseigner sur les poursuites d'étude quelque soit la série du bac, pour éviter une mauvaise orientation.




vivre la vie a fonds et ne pas de se prendre en charge en même temps! toujours fqier en sorte de ne pas tomber dans la routine comme ceux des vaza parce kon pète les plombs dans les années à venir



Trouvez votre voie (votre vrai voie) avant de vous lancer dans telle ou telle filière, car les regrets sont souvent amères quand on a perdu 2 voire plusieurs années dans une voie qui ne vous mène a rien. Si c'est craiment ce que vous voulez faire, jetez-vous à l'eau! Par contre si vous voyez que ca vous saoule, arretez tout de suite et cherchez autre chose. Plutot que de se flajoler des matières qui vous donnent des maux de tête! Prenez-vous y a l'avance! Ne soyez pas "mora-mora"! Anticipez les choses. Les dates limites d'inscriptions sont à prendre au sérieux et à respecter!




pour ceux qui se sont trompés de filière : Si tu as de l'argent, il n y a pas de soucis, tu recommences.
Si tu n en as pas, il faut du courage, de la chance, et se renseigner sur les passerelles.



il faut multiplier les satges et les expériences en entreprise le plus tôt possible et ne pas hésiter à se réorienter en cas de mauvais choix de filière d'étude !



N'hésitez JAMAIS à allez où le travail se trouve, quitte à changer de pays ou vous le regretterez toute votre vie!

Il vaut mieux une bonne situation et une nouvelle dans une endroit nouveau qu'une petite situation précaire dans un endroit que l'on aime, en tout cas lorsqu'on est jeune et que l'on se construit.



Persister dans son rêve



il me parait indispensable de cumuler de l'experience professionnelle dès qu'on en a l'occasion, c-a-d boulots d'été, puis stages...
au-delà de ressources financières non négligeables, ces petits "riens" renforcent la confiance en soi, critère prépondérant lorsqu'on se retrouve en entretien d'embauche



ne jamais baisser les bras, il y a toujours une solution



de s'accrocher et garder confiance



Je leur conseille de bien cibler les domaines dans lesquels ils voudraient travailler, cela leur éviterait une perte de temps (une ou quelques années perdues !!). Si certains se trompent de filière eh bien il n'est jamais trop tard pour un nouveau départ, il suffit d'avoir la volonté et le courage... et de ne plus se tromper. Bonne chance à tous les futurs bacheliers.



faut pas perdre espoir si tu penses que tu t'es trompé de filière ou bien si t'as l'impression de ne pas pouvoir réussir.



Savoir ce qu'on aime faire pour le faire effectivement ! un vrai travail d'introspection s'impose



perseverare divinum est



J'ai fait un BAC S et j'ai tout de même été accepté en prépa lettres à montpellier, ne vous démoralisez ceux qui pensent s'être trompés comme moi, vous aurez un niveau tout a fait convenable :o) Pi ben, le tout c de travailler. Je souhaite bien du courage et de la chance à tous le LFT (qui me manque dailleurs) Le lft c'était un excellent lycée.
Veloma
Clém



profitez de la vie, fumer la weed, tizez, envoyer vous en l'air, arrêtez de réviser tt le tps car ds la vie tu peux apprendre des tas de putain de conneries autres que les polynomes. Sérieux, vous croyez vraiment que l'homme partage un ancetre commun avec le singe? Vous pi etre oui ms moi non . Les études c bullshit, bill gates a arreté les zetudes et pourtt c l'homme le plus riche du monde, ra8 est président de madagascar et pourtant... moi g pas arreté ms études, voyez ma mentalité !!! ;--)




profitez de la vie, fumer la weed, tizez, envoyer vous en l'air, arrêtez de réviser tt le tps car ds la vie tu peux apprendre des tas de putain de conneries autres que les polynomes. Sérieux, vous croyez vraiment que l'homme partage un ancetre commun avec le singe? Vous pi etre oui ms moi non . Les études c bullshit, bill gates a arreté les zetudes et pourtt c l'homme le plus riche du monde, ra8 est président de madagascar et pourtant... moi g pas arreté ms études, voyez ma mentalité !!! ;--)




Pour trouver "la" filière, chercher d'abord à se connaître soi-même le mieux possible : ce qui nous enthousiasme, nous motive, nos "coups de coeur" (et pas ceux de papa-maman !) - et à l'inverse, ce qui nous rebute, nous fait fuir. Savoir ce pour quoi on est doué, et ce pour quoi on ne l'est pas de prime abord mais qui pourtant nous intéresse. Et quelles sont nos priorités : gagner sa vie ou s'épanouir professionnellement ? Sachant que l'un et l'autre peuvent parfaitement être compatibles, quoi qu'en disent les conjonctures... En bref, "marcher à la conviction" est essentiel pour faire ses choix et pouvoir ensuite les assumer. Et ne pas se contenter des carrières "toutes faites" proposées par les Conseils d'Orientation : creusez-vous les méninges, inspirez-vous des autres et si vous avez votre propre conviction, même si cela "leur" semble hors de sens, suivez votre feeling, le résultat est très souvent nettement plus réussi... Et si vous avez fait erreur, alors il n'est jamais trop tard pour rectifier le plan de route, quoi qu'on dise ! Et lorsqu'on cherche ses premiers stages/boulots, ne pas être obnubilé par les questions financières et/ou de statut : si une place/une entreprise vous tient vraiment à coeur, osez (en cas de refus) jouer la carte de l'humilité en proposant un bénévolat ou en acceptant un "smic" en contrepartie de l'opportunité de démontrer (en CDD of course !) de vos compétences et de votre sérieux, mais aussi d'acquérir de l'expérience qui sera tjrs bénéfique ! Et lorsque vous aurez prouvé que vous êtes une "valeur sûre", sachez soit négocier fermement du recrutement définitif de cette "valeur sûre" que vous êtes, soit demander l'attestation de fin de stage qui confirme vos qualités. Et rappelez-vous que savoir dire non, même à un patron, est une plus-value de votre CV :-) ! Et si vous êtes amené à changer de boîte, de service, de chef, sachez vous adapter tout en conservant certains des principes de travail qui ont fait votre efficacité dans l'ancien poste. Dernier conseil : le monde du travail est une jungle, mais pour y faire son chemin, la loi n'est pas systématiquement celle du plus fort (physiquement, socialement, intellectuellement ou financièrement) mais plutôt celle de l'observation, de l'écoute, de la réflexion, de la persévérance, sans oublier celle de l'honnêteté et de la rigueur, qui sont LES clés de la confiance ! Bonne chance à toutes et à tous !



surtout, il ne faut pas se décourager même s'il arrive souvent de se tromper! Autant refaire une autre année que continuer dans une filière qu'on aime pas! C'est bien de repartir sur de bonnes bases!!



Personne n'est à l'abri d'une erreur, d'où l'importance d'une ceraine humilité dans chacune des démarches de la vie. Il faut s'accrocher vaille que vaille et se dire que si l'on s'est trompé, c'est forcément pour mieux rebondir. Le plus important c'est déjà d'admettre la faille, trouver la solution (en soi, par la discussion avec autrui) paraît alors plus évident.



Opte pour la filière pour laquelle tu es faits. Prends les conseils comme les orientations qu'on va te donnés, ils sont utiles; toutefois comme il s'agit de ton avenir tu dois suivre ton "instinct". Et surtout si tu veux faire le métier de tes rêves , fonces! N'oublie pas le bac "n'est pas une fin en soi" c'est le début de l'aventure qu'est la vie.Bon courage et n'oublie pas: profite de chaque instant de chaque heure, de chaque minute, de chaque seconde que tu passeras au LFT.




tenir bon car c'est pas facile.



aujourd'hui, il faut choisir des filières courtes qui mènent rapidement sur le marché du travail, ou sinon, des écoles "de prestige" telles que les écoles d'ingé, de commerce etc. n'entrez plus dans les filières longues de type universitaires, çà ne forme pas assez pour le terrain, c'est très très théorique, et les employeurs n'embauchent pas! en tout cas, bonne chance à tous dans tout ce que vous entreprenez!



75% de ce qu'on apprend au bahut ne servira à rien pour le taff (sauf pour ceux qui veulent devenir prof évidemment)
L'important c'est les stages, ça donne une bonne idée de ce à quoi il faut s'attendre.
Bref, si vous avez de sales notes c'est pas si grave, passez votre bac (même sans mention, c'est pas un drame) et trouvez votre passion, parce qu'on ne fait bien que ce que l'on aime.
Et le plus important : profitez de vos années lycée, elles seront les meilleures de votre vie !!



Bien se connaître soi-même.
Avant le bac : Sortir de son petit cocon protégé pour se lancer dans la vie associative, voire trouver des jobs étudiants intéressants, apprendre la vraie vie, faite de challenges quotidiens / Faire l'effort de parler une ou plusieurs langues étrangères (à part l'anglais, bien sûr).

Après le bac : ne pas se focaliser sur des études en France. D'autres pays sont tout aussi intéressants (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis), d'où l'utilité des langues étrangères. En cette époque de mondialisation, tout bon diplôme est bien accueilli et on voit d'un très bon oeil quelqu'un qui a beaucoup bougé dans ses études (après mon Ecole de Commerce à Mada, je suis allée à Paris XII, puis j'ai fait l'UMH en Belgique.)
Et surtout il faut se plonger à fond dans ce que l'on fait.
La vie est une succession de challenges à relever et le LFT nous a bien préparé à cela, pédagogiquement parlant. Les gens qui sont sortis du LFT de Madagascar sont en général bien vus.




ne pas hésiter à discuter avec son entourage, son réseau



Concernant la médecine, la chose la plus importante est la motivation. Même si vous n'avez pas brillé au lycée, il est toujours possible de passer le cap de la première année. Motivation + bonne méthode de travail = :) si vous vous êtes plantés une fois, n'hésitez pas à refaire votre première année...



N'ayez pas peur! Soyez audacieux et saissiser toutes les opportunités.
Opportunité+Audace=Reussite
Motivation+Competences=Performance
bon courage à tous



Sutout le conseil que je donne c'est de pas arreter tout de suite lesétudes après le bac meme si n'a pas trouvé la voie et pourkoi pas s'inscrire à l'université pour ne serait ce que garder le statut étudiant et surtout se fixer toujours un objectif et faire tout pour l'atteindre meme s'il faut changer de filière en cours de route et surtout se battre tous les jours car rien n'est joué meme avec un diplome en poche c'est aussi dur de trouver un emploi stable alor s courage



privilégier les relations



Prendre le temps de bien réfléchir à ce qu'on veut faire vraiment, se rensigner également sur les opportunités liées à la filière choisie



bien penser à leur orientation et eviter la fac au maximum



Gardez toutes les options ouvertes et ne pas se bloquer sur une seule filiaire, une seule destinations d'études...bref quand ça ne marche pas faut chercher ailleurs et même dans une autre langue, mais ne pas seulement viser un ou 2 pays ... il n'est pas si difficile que ça de s'adapter à une nouvelle vie, langue et style de vie. en un mot lancez vous!!!!



Pensez aux débouchés quelque soit votre formation. La fac notamment est une grosse machine à production de diplômes sans/peu de débouchés, même au niveau doctorat !

Idem, pour vos stages, dites vous bien que c'est une carte de visite lors de vos recherche d'emploi, alors pitié, faites un stage qui aura un rapport avec ce que vous allez faire par la suite. Il vaut mieux à la limite faire un stage trés intéressant (pour montrer que vous savez ce que vous faites), et tant pis si le 1er boulot n'est pas terrible, il est plus facile de dire que c'est un emploi nourricier en attendant de trouver "the" job.

Pour ceux qui se sont trompé de filière, rien n'est perdu, changez ! N'attendez pas d'être au doctorat pour le faire ! Le temps est précieux surtout pour le jeune femmes : vous êtes sans expérience "acceptable" jusqu'à 28 ans. Au delà, toutes les excuses sont bonnes pour ne pas vous prendre : si vous n'avez pas encore d'enfant, personne ne vous prend car ils vous soupçonne de vous mettre en congé maternité dans l'année qui suit. SI vous avez des enfants, votre manque d'expérience signifie que vous n'avez que vos diplôme et qu'élever ses enfants est excellent pour vous et votre famille mais pas pour l'employeur !

Bon courage



Ne vous y prenez pas au dernier moment (comme je l'ai fait) pour penser à ce que vous pourriez faire de vos études sup. Renseignez-vous dès l'entrée au second cycle (et même avant) pour éviter de faire des choix par élimination.
Aussi, ne tombez pas dans le piège "année sabbatique" après le bacc.



la route est encore longue et il faut persévérer jusqu'au bout...



Faites un bilan personnel, analysez-vous pour vous aider à réaliser le bon choix. Ne faites pas des études "qui font bien" mais faites ce que vous aimez !

Echangez vos points de vue avec des personnes qui vous connaissent, avec des personnes du métier pour en apprendre plus et autrement que sur une brochure explicative d'une école.

Un moment de réflexion et puis zou, à fond les manettes pour mettre toutes les chances de votre côté. Faites preuve de détermination et de courage pour mener à bien les projets que vous entrepenez.

Voila en quelques mots ma pensée.

All the best!
Adrien



COURAGE COURAGE !!!

NE PAS BAISSER LES BRAS



travailler sérieusement



bien se renseigner sur toutes les possibilités qui leurs sont offertes ne pas hésiter à aller voir un conseiller d'orientation aller au crij ou la mission locale. en fait il y a beaucoup de structures pour les jeunes et il ne faut hésiter(oui je me répète), car nombreux sont ceux qui abandonnent par peur par manque de courage. il faut etre autonome et volontaire



Bon courage



de toujours poursuivre ses études car sans diplome on a rien dans la vie et que la vie d'étudiant c'est génial!



Quelques conseils :
Pour ceux qui cherchent à travailler directement et poursuivre en même temps les études, il existe une école/un conservatoire où on trouve pas mal de formation à Paris : le CNAM Conservatoire National des Arts et Métiers sis au 292 Rue Saint-Martin, PARIS III°.
Les inscriptions sont ouvertes durant le mois de septembre (cette année du 6 au 22 Sept.). On peut choisir et payer ses cours (env. 60 euros + droit d'inscription) et y assister ou non, mais les examens de fin d'année sont obligatoires.
Pareil pour les travaux dirigés ! On y donne des cours du soir (donc on peut travailler dans la journée) ou de jour. Cette école n'est pas une université. Leur diplome est reconnu par l'état. Par contre, on n'y a même pas le statut étudiant ! Bref pour tout renseignement sur les offres de formations et modalités d'inscription, consulter le site officiel :

www.cnam.fr/cep
(cep : centre d'enseignement parisien).

A part ça il existe un organisme, présent dans chaque département, qui s'appelle C.I.O : centre d'information et d'orientation. Ils aident les jeunes bacheliers qui se sont écartés de l'éducation nationale après leurs études, à trouver une formation (professionnelle ou non).
Aussi "la mission locale" (présent dans chaque département) a ce même rôle. On nous y aide beaucoup !

Il existe également une association CFPA/AFPA (Centre national pour la formation professionnelle des adultes) qui offre le même genre de service sauf que ce centre rémunère ses élèves. Voir sur : www.afpa.fr.

Si toutefois vous cherchez à obtenir une bourse d'études en France, allez au CROUS le plus proche ou bien demander de l'aide chez l'assistante sociale de votre Mairie.
Il y a aussi un autre moyen de payer ses études, qui est de travailler en même temps. Autrement dit faire de l'alternance.
Pour les stages entrant dans le cadre des études, il faut faire des ... euh "beaucoup" de candidatures spontanées et les déposer sur des sites spécialisés comme www.en-stage.com, www.keljob.com, ou via recherche sur www.google.fr.
***************************************************************************
* N'HESITEZ PAS A DEPOSER VOTRE C.V PARTOUT ! *
***************************************************************************
Si ce dernier est bien enrichi par les expériences professionnelles ou par la qualité des études suivies ou de votre parcours scolaires exemplaires, les recruteurs ne manqueront pas de vous contacter !
Voir sur :
www.monster.fr,
www.keljob.com,
www.anpe.fr, etc.

Voili voilou !
Bon courage !!!



Les études supérieures en France sont loin d'être les meilleures loin de là.
Je conseille à mes cadets les Etats Unis, le Canada ou plus généralement les pays anglo saxons.
Je dis cela pour des raisons de reconnaissance, les pays fracophones reconnaissent facilement un diplôme anglo saxon, l'inverse n'est pas vrai du tout d'après mon experience.



Je n'ai pas pu choisir ma filière au bac, mes parents insistaient pour que je fasse ES. Ce n'est pas une fatalité, on a le droit de se tromper ou de prendre à un moment une voie qui ne nous convient pas, la volonté de faire ce qui nous plaît vraiment nous permet de réussir. J'ai enchaîné avec une prépa littéraire alors qu'un bac ES ne m'y préparait pas du tout, mais c'était ce que je voulais, et j'ai réussi en m'éclatant, ce qui est rare en prépa! Le tout c'est d'y croire et de se lancer, tant pis pour les sceptiques. C'est rare de se lever un bon matin et de savoir exactement qu'on veut devenir boulanger ou comptable, c'est normal de se poser des questions avant le bac, et encore plus après, donc n'abandonnez pas, continuez à chercher au fond de vous ce que vous êtes vraiment! Un recruteur ne fait plus trop attention au diplôme, mais à la façon dont on a exploité nos connaissances et nos bonnes/mauvaises expériences...bref, le bac ce n'est pas bien méchant, profitez de cette période insouciante, c'est après que tout commence!



La fac, c'est bien quand on est organisé, sinon ça ne mène nulle part. J'ai été deux ans là bas, dont une année que j'ai refaite. Je l'ai validée mais je suis partie, actuellement je fais un BTS par correspondance tout en bossant. Il ne faut pas aller à la fac parce que tout le monde y va, mais simplement il faut choisir son cursus par rapport à son propre tempérament.



-Tant que vous pouvez continuer vos études et que vous en avez le courage, continuez. Mais dans le cas contraire, il ne faut pas forcer.
-Faites ce que vous avez envie de faire, et non ce que les autres veulent que vous fassiez. Mais ne négligez pas les conseils de ceux qui vous veulent du bien (parents...)
-Si vous pensez vous être trompé de filière,il ne faut pas se décourager, il n'est jamais trop tard pour recommencer. Que ce soit à 20, 30, 40 ans ou même plus...en effet on ne connait jamais assez, on apprend chaque jour un peu plus.



JE LE DIRAI DE REFLECHIRE AVANT DE CHOISIR VOTTRE CHOIX ET FAIRE ATTENTION A L AVENIR



Comme la plupart des témoignages, ne pas hésiter à changer de filière très rapidement et surtout perséverer dans la réalisation de son rêve.

La maîtrise des langues étrangères, la mobilité géographique et une certaine dose d´ouverture d´esprit sont de bons ingrédients pour réussir sa / dans la vie.

Ne jamais perdre de vue son objectif, peu importe l´âge, on peut y arriver.
J´ai toujours rêver d´enseigner, aujourd´hui à 47 ans c´est chose faite !!!

Nous sommes sur cette terre pour se faire plaisir aussi.

Bonne chance à tous et accrochez-vous !!!




toute expérience est bonne à prendre et fait de toute façon avancer dans la vie



Sciences Po, apparemment ça mène à tout!



Il faut surtout choisir de faire ce que l'on aime c'est plus facile ensuite de bosser. Ne jamais baisser les bras non plus et donner le meilleur de soi-même. La motivation se ressent lors des entretiens d'embauche donc toujours rester motivé. J'ai deja eu l'occasion de former des stagiaires et c'est pénible de tomber sur quelqu'un qui a choisi une filière par dépit. Alors que si c'est par choix c'est beaucoup plus facile et pour nous tuteurs et pour le stagiaire lui même.
Alors un conseil : bossez!



Il faut faire ce qu'on a envie de faire et être passionné et engager!



Le bac est juste une clé, si on est doué une filière longue ingénieur , medecine ne pose aucun problème.
A ceux qui sont moyens choissisez une filière courte, ensuite si vous avez du caractère la profession vous fera grandir.



pendez vous.




preparer une filière courte puis chercher une equivalence ou bien reprendre le bac



Faites un maximum de stage, même si c'est facultatif en fac.



le bts en alternance peut etre un bon tremplin pour allier travail et étude



renseigner vous bien avant toute pré-inscription auprès du SCUIO



Changer son fusil d'épaule n'est pas perdre son âme. Au contraire c'est la retrouver.
Après il faut perséverer et croire en soi.



-Pensez a la mobilite et a l'international dans le choix des diplomes (par exemples Medecine et Pharmacie restent des diplomes propres a chaque pays (avec CEE c'est legerement different), mais bottom line est que ces domaines restent tres protectionistes. Donc si vous envisagez d'etudier dans un pays et pratiquer dans un pays, bien se renseigner sur la portabilite

-Profitez a fond des echanges pendant les etudes afin de faire une partie du cursus dans un pays etrangers. De part mon experience, la methodologie dans les pays anglo-saxons pousse plus les etudiants a etre proche de la realite du travail et du marche. De ce fait le melange d'une experience d'etudes en Fance + Anglo Saxons est une bonne chose: theorie + bonne notion de strategie et adapatation a la demande du marche

-si possible effectuez les stages a l'etranger, ceci montre une certaine adapatabilite et surtout une experience a s'inserer dans une autre culture. Lors de la recherche d'emploi c'est un petit plus qui joue beaucoup.

-Pour la recheche de travail, il est parfois plus simple de chercher hors de l'europe: un exemple est le Canada ou Australie qui proposent une politique tres attractive pour les diplomes. Ces marches sont enccore en plein evolutions et necessitent beaucoup de main d'oeuvre




Bien réfléchir aux secteurs d'avenir, il y en a et bien réfléchir dans quel pays on veut travailler plus tard (Europe, USA, Madagascar, Afrique, Asie, autre) car les jobs potentiels dépendent du pays en question.



persévérez et ne baissez pas les bras au premier obstacle.N'oubliez jamais que vous venez du lft,et que vous ne pouviez pas rêver mieux comme lycée.Croyez moi,le lft nous a donné une bonne formation,les bons outils pour faire face au monde des adultes!bonne chance à tous!



de tjrs persévérer pask c'est en étant persévérant kon trouve ce que l'on recherche!Enfin,ne jamais baisser les bras même après un echec



ecoutez votre coeur , finissez vos études et réalisez vôtre rêve



La réussite est comme un train à prendre. on ne le prend pas tous à la même gare mais le terminus est le même.. accrochez vous!



Savoir être exigent envers soi-même, avoir de la determination, le sens du travail, une bonne culture générale, et se dire que quelque soit le métier auquel on se destine, il faut beaucoup de travail, de l'obstination, le sens de la rigueur et de l'auto-discipline. Tout cela facilite grandement la suite de ta carrière.



Pour ne pas fausser les statistiques, merci de vérifier si je n'ai pas déjà participé à votre questionnaire. (via adresse IP, ou autre moyen ?).


 ® 2000 TERA
Accéder à votre compte Tera S'inscrire dans la liste des Anciens